manifeste

1. manifeste [ manifɛst ] adj.
• v. 1190; lat. manifestus « pris sur le fait »
1Vx Avéré par le fait.
2(XIIIe) Mod. Dont l'existence ou la nature est évidente. certain, évident, patent, visible. Différences manifestes. Une erreur, une injustice manifeste. flagrant. « une tristesse et un désarroi de plus en plus manifestes » (Camus). Impers. « Il est manifeste que nous avons été dans un degré de perfection » (Pascal ).
⊗ CONTR. Caché, douteux, obscur. manifeste 2. manifeste [ manifɛst ] n. m.
• 1365; de 1. manifeste
1Liste des marchandises constituant la cargaison d'un navire, à l'usage notamment des Douanes. Par anal. Document de bord d'un avion (itinéraire, passagers, fret).
2(1574; it. manifesto) Déclaration écrite, publique et solennelle, par laquelle un gouvernement, une personnalité ou un groupement politique expose son programme, justifie sa position. proclamation (cf. Profession de foi). Le « Manifeste du parti communiste », de Marx et Engels (1848). Manifeste des femmes en faveur de l'avortement.
3Par ext. (1828) Exposé théorique lançant un mouvement littéraire. « Le Manifeste du surréalisme », d'André Breton (1924).

manifeste adjectif (latin manifestus, que l'on peut saisir par la main) Dont la nature, la réalité, l'authenticité s'imposent avec évidence : Sa bonne foi est manifeste.manifeste (synonymes) adjectif (latin manifestus, que l'on peut saisir par la main) Dont la nature, la réalité, l'authenticité s'imposent avec évidence
Synonymes :
- indéniable
- irrécusable
- présent
- réel
Contraires :
- hypothétique
manifeste nom masculin (italien manifesto, déclaration, du latin manifestus) Écrit public par lequel un chef d'État, un gouvernement, un parti, etc., rend compte de son mandat ou expose son programme, son point de vue sur un problème politique. Proclamation destinée à attirer l'attention du public, à l'alerter sur quelque chose. Exposé théorique par lequel des écrivains, des artistes lancent un nouveau mouvement. Document de bord d'un aéronef sur lequel sont portés l'itinéraire du vol en cours, le nombre de passagers et la quantité de fret emportée. Tableau descriptif des marchandises composant la cargaison d'un navire à l'usage des douanes. ● manifeste (synonymes) nom masculin (italien manifesto, déclaration, du latin manifestus) Écrit public par lequel un chef d'État, un gouvernement, un...
Synonymes :
Proclamation destinée à attirer l'attention du public, à l'alerter sur...
Synonymes :

manifeste
adj. et n. m.
rI./r adj. évident, indéniable. Une erreur manifeste.
|| PSYCHAN Contenu manifeste d'un rêve (par oppos. à contenu latent), son sens apparent.
rII./r n. m.
d1./d Liste détaillée des marchandises embarquées sur un navire.
d2./d Par anal. Document de bord d'un avion mentionnant l'itinéraire suivi, le nombre de passagers, le chargement de l'appareil.
d3./d écrit public par lequel un groupe expose sa doctrine, ses conceptions, ses buts. Le Manifeste du surréalisme.

I.
⇒MANIFESTE1, adj.
A. — 1. Vieilli. Qui peut être vu. Synon. apparent, visible; anton. caché, invisible. Par une coupe transversale de l'ongle, lorsqu'il est bien desséché, cette structure devient manifeste (CUVIER, Anat. comp., t. 2, 1805, p. 616).
En partic. Qui prend des formes apparentes, extériorisées. M. de Saint-Cyran (...) semble ne point chercher de résultats extérieurs et de développements manifestes sur la terre (SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t. 1, 1840, p. 349). Les gestes intérieurs ou manifestes auxquels m'incite surtout l'habitude (GIDE, Journal, 1930, p. 970).
RELIG. CHRÉT. Preuve manifeste de la providence. L'intervention de la très sainte Vierge est visible en ces merveilles; et je me réjouis des signes manifestes qu'elle donne de son amour pour le royaume de France (A. FRANCE, Contes Tournebroche, 1908, p. 17).
Emploi subst. masc. sing. à valeur de neutre. La dialectique du caché et du manifeste (BACHELARD, Poét. espace, 1957, p. 110).
2. PSYCHANAL. Qui est exprimé par le sujet, apparent. Anton. latent. Supposons (...) qu'un homme apporte l'élément manifeste suivant: — J'ai rêvé que je mangeais un chiffon rouge (CHOISY, Psychanal., 1950, p. 166):
♦ Nous appellerons contenu manifeste du rêve ce que le rêve nous raconte, et idées latentes du rêve ce qui est caché et que nous voulons rendre accessible par l'analyse des idées venant à propos des rêves.
FREUD, Introd. psychanal., trad. par S. Jankélévitch, 1923, p. 134.
B.P. ext.
1. [En parlant d'une pers. désignée par son action] Vieilli. Qui est (tel) de toute évidence. Menteur, voleur, traître manifeste. Il fera faire le procès de Monsieur, comme à un fauteur manifeste des hérétiques (DUMAS père, Henri III, 1829, II, 5, p. 159).
2. [En parlant d'une chose, d'un événement] Qui est tout à fait évident, qui ne peut être contesté dans sa nature ou son existence. Synon. certain, indéniable, indiscutable. Crime, trahison manifeste; erreur manifeste. Ce qui accuse le plus ce règne, c'est la dégradation manifeste des lumières et des vertus (STAËL, Consid. Révol. fr., t. 2, 1817, p. 218). Le doute et l'inquiétude sont pour lui la preuve manifeste que toute pensée et toute action humaines prennent leur source dans la liberté spirituelle (LACROIX, Marxisme, existent., personn., 1949, p. 76).
Synon. de clair, évident, patent. J'ai voulu rendre manifeste que nous sentions uniquement que nous avions une volonté, et que quelque chose lui résistait, et que nous ne savions rien de plus (DESTUTT DE TR., Idéol. 1, 1801, p. 173). Au printemps 1961, il devint manifeste que l'Union Soviétique ne paraissait plus intéressée à conclure un accord (GOLDSCHMIDT, Avent. atom., 1962, p. 196).
3. [En parlant d'une opinion, d'un affect]
a) Vieilli. Qui est clairement exprimé. Synon. explicite. Désir, intention manifeste. Voilà, ce me semble, assez à nu et dans un aveu manifeste, la pensée habituelle de Nicole (SAINT-BEUVE, Port-Royal, t. 4, 1859, p. 313).
b) Visible dans l'expression, le comportement. Synon. évident, flagrant, ostensible. Son agitation devint si manifeste que Hélène crut devoir le rassurer (THEURIET, Mariage Gérard, 1875, p. 69). On obéit avec une mauvaise volonté et une lenteur manifestes (COURTELINE, Train 8 h 47, 1888, 1re part., VI, p. 74). Stéphane donnait depuis un moment déjà des signes manifestes d'impatience et de nervosité (ARNOUX, Gentilh. ceinture, 1928, p. 180).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Fin XIIe s. «avéré, notoire» (d'une personne) (Sermons de St Bernard, éd. W. Foerster, p. 164, 27: manifest aversaire de la loy); 2. 1262 «évident» (d'une chose) (Ch. de Gui de Lusignan, Livre rouge, A. Comm. de Cognac ds GDF. Compl.:Qui fust manifez et apareissant). Empr. au lat. manifestus «palpable, évident (d'une chose); convaincu de (d'une personne)». Fréq. abs. littér.: 614. Fréq. rel. littér.: XIXe s.: a) 862, b) 452; XXe s.: a) 869, b) 1114.
II.
⇒MANIFESTE2, subst. masc.
A. —Déclaration écrite, publique et solennelle, dans laquelle un homme, un gouvernement, un parti politique expose une décision, une position ou un programme. Synon. adresse, proclamation, profession de foi. Afficher, lancer, rédiger un manifeste; manifeste de Brunswick, du parti communiste. Il fut tout à fait inquiet quand la Croix publia le manifeste des candidats nationalistes (A. FRANCE, Bergeret, 1901, p. 265). Un certain esprit de gauche reprend conscience de lui-même; mais cet esprit se manifeste... par des manifestes, précisément par des signatures au bas de textes (MAURIAC, Nouv. Bloc-Notes, 1961, p. 373):
1. J'espère (...) que la première fois que lord Palmerston fera un manifeste contre le roi de Naples, il fera ressortir l'indignité dont ce coquin de petit prince se rend coupable en interceptant les lettres de ses sujets.
TOCQUEVILLE, Corresp. [avec Reeve], 1856, p. 206.
En partic. ,,Déclaration écrite, publique et solennelle transmise par la voie diplomatique d'un État à un autre État`` (SAND.-BÉA Pol. 1976). La Turquie, c'est-à-dire la Russie, n'est-elle pas d'accord avec l'Angleterre, puisque dans son manifeste elle reproche au Pacha d'avoir refusé aux Anglais Aden et Suez? (MICHELET, Journal, 1839, p. 304).
P. anal. Déclaration écrite dans laquelle un artiste ou un groupe d'artistes expose une conception ou un programme artistique. Manifeste littéraire; manifeste du surréalisme. Aux premières années de la révolution [russe] il existait une quantité surprenante d'écoles littéraires publiant des manifestes et des déclarations (Arts et litt., 1936, p. 84-06). Ce manifeste futuriste, qui est contenu dans une lettre adressée par le peintre Russolo au musicien Balilla Pratella (...) fut édité sous le titre d'Art des Bruits (SAMUEL, Art mus. contemp., 1962, p. 607).
♦Œuvre exemplaire d'un courant artistique. Le décor fait de ce tableau [les Pestiférés de Jaffa] le premier manifeste de l'orientalisme (RÉAU, Art romant., 1930, p. 28).
Emploi en appos. ou en compos. Œuvre manifeste. Je voudrais que vous m'aidiez à rédiger une espèce de prospectus-manifeste qui indiquerait, sans les préciser trop, les nouvelles tendances (GIDE, Faux-monn., 1925, p. 1043):
2. ... le préfet de Chambéry venait prendre ses ordres pour la cérémonie de la première pierre à poser au lycée neuf, l'occasion d'un discours manifeste et d'une révolution dans les moeurs de l'Université.
A. DAUDET, N. Roumestan, 1881, p. 206.
B. DR. COMM. Document obligatoire donnant un état général du chargement composant la cargaison d'un navire ou d'un avion et qui doit être remis à la douane avant le déchargement. Le manifeste, dans les vingt-quatre heures de l'arrivée du navire dans le port, doit être déposé au bureau de douane du port d'entrée (MATH. 1967).
Prononc. et Orth. V. manifeste1. Étymol. et Hist. 1. 1574 «écrit public par lequel un ou des responsables politiques font connaître leurs vues ou expliquent leur conduite» (lettre de DU FERRIER, ambassadeur de France à Venise, 23 avril ds Négoc. du Levant, III, 483 n. ds BARB. Misc. V, n° 17); 1623 p. ext. «tout écrit public destiné à faire connaître des idées nouvelles dans un domaine quelconque» (NAUDÉ, Rose croix, IV, 2 ds LITTRÉ); 2. 1723 «état détaillé de la cargaison d'un navire» (SAVARY). Empr. à l'ital. manifesto, subst., att.dep. le XVe s. (au sens de «dénonciation publique», G. CAVALCANTI; au sens 2 dep. le XVIIIe s., doc. jurid. de Toscane ds BATT.), substantivation de l'adj. manifesto (manifeste1). L'attest. de 1365 donnée par GDF. pour le sens 2 dans un texte de Montpellier représente prob. un empr. isolé au prov. manifest (manifest de bes movables ou non-movables, Petit Thalamus de Montpellier ds LÉVY Prov.). Fréq. abs. littér.: 250. Fréq. rel. littér.: XIXe s.: a) 348, b) 182; XXe s.: a) 360, b) 450. Bbg. DUB. Pol. 1962, p. 339.

1. manifeste [manifɛst] adj.
ÉTYM. V. 1190; lat. manifestus ou manufestus « pris avec la main, sur le fait ».
Dont l'existence ou la nature est évidente.
1 (En parlant des personnes). Vieilli ou littér. || Faussaire, voleur (→ Alarme, cit. 6), plagiaire, menteur manifeste. || L'instigateur manifeste d'une rébellion.
2 (XIIIe). Cour. (En parlant des choses). Qui est clairement, évidemment tel. Certain, évident, indéniable, indiscutable, indubitable. || Erreur, injustice manifeste. Criant, éclatant, flagrant. || Cette pièce est un faux manifeste. || Présence manifeste de Dieu (→ Cacher, cit. 39). || Contradictions, différences manifestes. || Goût manifeste pour la musique. Décidé. || Signes manifestes de fatigue, d'ennui… Visible. || Sa douleur est manifeste. → Écrite sur son visage. || Fait manifeste, connu de tous. Notoire, public. || « L'amour, folie (cit. 31) manifeste » (Bossuet). || « L'approbation (cit. 3) peut être tacite, le suffrage est manifeste » (Littré). || Cela se voit d'une façon manifeste. Manifestement. || Rendre manifestes les conséquences d'un choix, le sens d'un texte. Dégager.Il est manifeste que… : il est clair que…, il apparaît clairement que… Clair, patent; → Cela crève les yeux, cela saute aux yeux (→ Affirmation, cit. 2; ignorer, cit. 23).
1 Je veux qu'il y ait (dans l'Écriture) des obscurités qui soient aussi bizarres que celles de Mahomet; mais il y a des clartés admirables, et des prophéties manifestes et accomplies.
Pascal, Pensées, IX, 598.
2 À de semblables instants, le ravage physique apparaissait plus manifeste encore que lorsque Antoine mesurait sous ses doigts le dépérissement des organes.
Martin du Gard, les Thibault, t. III, p. 126.
3 (…) on pouvait lire sur les traits du petit vieux une tristesse et un désarroi de plus en plus manifestes.
Camus, la Peste, p. 130.
CONTR. Douteux, obscur. — Implicite, latent, tacite.
DÉR. 2. Manifeste, manifestement.
————————
2. manifeste [manifɛst] n. m.
ÉTYM. 1365; du précédent.
1 Dr. mar. Liste des marchandises constituant la cargaison d'un navire, à l'usage des Douanes.Par anal. Document de bord d'un avion (itinéraire, passagers, fret).
2 (1574; ital. manifesto). Déclaration écrite, publique et solennelle, par laquelle un gouvernement, une personnalité ou un groupement politique, etc., justifie son attitude, expose ses vues, son programme… Adresse, proclamation, profession (de foi). || Rédiger, lancer, afficher (→ Jumeau, cit. 7), publier un manifeste. || Manifeste lancé par des insurgés ( Pronunciamiento). || Le manifeste de Brunswick (1792). || Le Manifeste communiste, de Marx et Engels (1848).
1 Le manifeste du général prussien Brunswick (…) était, avec ses menaces insolentes de détruire Paris, conçu dans les termes les plus propres à blesser la fierté des Français (…)
J. Bainville, Hist. de France, XVI, p. 361.
2 Deux de ses ouvrages (de Karl Marx) ont exercé une influence considérable : Le Manifeste communiste, écrit en collaboration avec Engels et publié en 1847, et Le Capital (…)
Pirou et Byé, Introd. à l'étude de l'économie politique, p. 267.
3 (1828). Par ext. Exposé théorique lançant un mouvement littéraire. || Manifeste littéraire, poétique. || Manifeste du mouvement Dada (cit. 5). || Manifeste du surréalisme (1924).
3 L'illustration de la langue françoise par Joachim Du Bellay est comme le manifeste de cette insurrection soudaine (…)
Sainte-Beuve, Tableau de la poésie française au XVIe s., p. 45.
4 Il ne fallait pas que sa première pièce (de Hugo) se présentât sans un manifeste, qui fut la préface de Cromwell : un manifeste, c'est une proclamation, et une proclamation, cela se fait sur une estrade (…)
A. Thibaudet, Hist. de la littérature franç., II, V.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • manifeste — 1. (ma ni fè st ) adj. 1°   En parlant des personnes, pris sur le fait, convaincu par le fait (le sens propre est saisi par la main). Un plagiaire manifeste. •   Après que le milan, manifeste voleur, Eut répandu l alarme en tout le voisinage, LA… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • manifeste — MANIFESTE. adj. de tout genre. Notoire, evident, connu de tout le monde. C est une erreur manifeste. c est une chose manifeste & publique. si quelqu un ignore son crime, je le rendray manifeste. cela est si manifeste qu on n en peut douter.… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • manifesté — manifesté, ée (ma ni fè sté, stée) part. passé de manifester. Rendu manifeste. Les bons sentiments manifestés par ce jeune homme …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • manifeste — Manifeste, Apertus, Manifestus, Planus. La tromperie est manifeste, Detecta est fraus …   Thresor de la langue françoyse

  • manifesté — Manifesté, [manifest]ée. part …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Manifeste — Un manifeste est une déclaration écrite et publique par laquelle un gouvernement, une personne, un parti ou un courant artistique expose un programme d action ou une position, le plus souvent politique ou esthétique[1]. Au XIXe siècle, l… …   Wikipédia en Français

  • MANIFESTE — s. m. Écrit public par lequel un prince, un État, un parti, une personne de grande considération, rend raison de sa conduite dans quelque affaire importante. Ce prince, avant de déclarer la guerre, fit publier un manifeste, donna un manifeste,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • MANIFESTE — adj.des deux genres Notoire, évident, connu de tout le monde. C est une erreur manifeste. C est une chose publique et manifeste. Rendre un crime manifeste. Cela est si manifeste, que personne n en peut douter …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • MANIFESTE — adj. des deux genres Qui peut en quelque sorte être touché par la main, qu’on prend sur le fait. C’est un faussaire, un plagiaire manifeste. Il se dit, par extension, des Choses et signifie Qui est notoire, évident pour tout le monde. C’est une… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • manifèste — a, manifèste, o adj. et n. manifeste …   Diccionari Personau e Evolutiu

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.